samedi 6 décembre 2008

Le Paysage pour les débutants - 9

Un retour sur mes leçons de paysage pour parler des points remarquables.

J'avais évoqué dans deux précédents messages l'organisation en plan et en masse visible d'une vue, d'un paysage. Revenons à cette image de la côte adriatique et observons ce qui attire notre regard.

En premier lieu, et plus encore que les masses boisés du fond de l'image, il y a le clocher. Puis le bosquet central apparait comme une tache de verdure remarquable. Enfin, quelques plages de détail ensoleillées ou peintes en blanc, peuvent encore focaliser notre vision.

Que s'est il passé ?
Les points remarquables de l'image ont perturbé notre perception de l'image en nous forçant à focaliser sur certains d'entre eux. Ces points sont de trois types (dans cette image).
1/ La rupture de rythme. Le clocher introduit une masse verticale dans une image à forte composition horizontale.
2/ La rupture de couleur. Une tache verte au centre d'un paysage beige et rose. Ce n'est pas seulement la couleur qui fait la force de cette masse boisée mais aussi sa localisation quasi centrale selon ce point de vue.
3/ La rupture lumineuse. La plage au premier plan, la maison blanche au centre droit, le rivage au lointain, sont autant d'éléments secondaires qui appellent l'oeil et construisent notre perception du paysage.

Mais attention, tout ceci n'est vu qu'à partir d'une photographie. Il en va différemment en situation réelle où notre champ de vision est supérieur à ce que rapporte une image de ce type. Il peut y avoir plusieurs ruptures rythmiques, plusieurs ruptures colorées et la rupture lumineuse peut être celle d'un large constraste entre deux zones du champ de vision.

Notons enfin que l'éloignement rentre peu en ligne de compte dans ces perceptions.

Nombreux sont les paysagistes qui devraient reprendre ces éléments basiques dans leur réflexion. Je pense ici aux études pour insertion paysagère de grandes infrastructures qui bien souvent ne restituent pas cette analyse pourtant simpliste du contexte paysager.

Regardez bien autour de vous, ces ruptures sont partout, elles font notre environnement, notre champ de vision. Sans elles, notre paysage serait si terne.

1 commentaire:

Maelle_76, "Overbloggeuse" a dit…

Félicitations pour ce blog passionnant que je viens juste de découvrir. Photographe amateur, amoureuse de la nature, des paysages, des vieilles pierres et de leur histoire, je me suis "régalée" à vous lire ... d'autant plus que je suis cauchoise, voisine du jardin des amouhoques...