samedi 30 août 2008

Espèces invasives

Décidément,ce problème revient souvent par ici. Une étude du Comité Français de l'UICN (Union Mondiale pour la Nature) chiffre le nombre d'espèces de plantes introduites par l'homme dans les territoires d'outre-mer français. C'est incroyable. Ce serait 1200 espèces aux Antilles, 1400 en Nouvelle-Calédonie et même 2000 à la Réunion. Ces végétaux sont potentiellement invasifs.

Le dossier complet se trouve sur le site de l'UICN France et mérite vraiment d'êrte découvert. cela fait partie de ces nouvelles dont les médias traditionnelles ne nous parleront jamais et qui me semblent fondamentales pour notre avenir.

2 commentaires:

laeti a dit…

Sur notre territoire national, le problème des espèces invasives (je n'aime pas trop cet adjectif mais bon !) qu'elles soient animales ou végétales est un réel problème pour l'équilibre des milieux naturels. Ces espèces invasives qui ont souvent comme particularité d'être venues d'autres pays se sont fort bien adaptées aux milieux qu'elles occupent au détriment des espèces locales qui, du coup, sont menacées de disparition. Je pense à l'écureuil gris américain qui menace notre écureuil roux, à la tortue de Floride (très agressive et vorace vis à vis des autres espèces), à la Caulerpe taxifolia, une algue qui sévit en mer méditerranée, etc. Bon le sujet est vaste et passionnant. Outre l'UICN, voici un lien intéressant
http://www.snpn.com/article.php3?id_article=300

Swingphil a dit…

Merci pour le lien. Ces problèmes devrait nous obliger à raisonner selon de nouveaux critères de représentativité des espèces. Oublions les espèces isolément mais regardons plutôt selon le principe des biotopes (comme ceux du système Corine). Réfléchir selon les bases de la phytosociologie (et diffuser ses principes) devrait mettre en évidence bon nombres d'abérations. On voit déjà un peu cela dans les études d'impact.